Comment remplacer le catalyseur

Le pot catalytique ?

Les catalyseurs sont des pièces qui permettent de faire retomber un peu la pollution que dégage ce dernier. Plus précisément, le catalyseur prend les gaz toxiques qui sont rejetés, pour les rendre non toxiques. C’est une pièce très importante, et si vous roulez avec un catalyseur défectueux, vous pouvez vous faire punir. Ainsi, pour éviter cela vous devez le faire remplacer, ou encore le remplacer vous-même. 

Pour vous aider dans ce processus, nous avons décidé de vous écrire cet article. 

Quel est l’utilité du catalyseur ?

Le catalyseur sur un véhicule permet de changer les gaz toxiques en gaz non toxiques. Cela fonctionne avec un procédé chimique qui a besoin de matériaux qui sont souvent chers. Ces matérieux sont assez rares donc difficiles à trouver (comme le palladium, le rhodium, la platine, etc.). 

Il y a plusieurs genres de catalyseurs. Les catalyseurs non régulés qui ne sont acceptés que pour les voitures anciennes et les voitures de collection. Il y a ensuite d’autres modèles de catalyseurs qui sont acceptés pour les voitures contemporaines :

Le catalyseur EODB

Ce sont des pièces de rechange des catalyseurs Euro 4 et Euro 3. Ils permettent de faire un diagnostic, d’où leur abréviation « European On-Board-Diagnosis », grâce aux capteurs qui se trouvent à l’intérieur. 

Les catalyseurs à oxydation

ils fonctionnent sur les véhicules diesel pour changer le monoxyde de carbone en dioxyde de carbone, et l’hydrocarbure de carbone en eau, le tout en utilisant l’excédent d’air. 

Le catalyseur à trois voies

Il est utilisé sur les véhicules avec un moteur à essence, et utilise trois opérations chimiques. L’hydrocarbure est changé en dioxyde de carbone et en eau. Le monoxyde de carbone en dioxyde de carbone, et l’oxyde d’azote en azote et en oxygène. 

Le catalyseur « close coupled »

C’est un catalyseur qui a été inventé relativement récemment, et il n’est pas beaucoup utilisé pour le moment. Ce catalyseur est particulier car il est uni au raccord coudé. Il doit donc être remplacé dans un atelier spécialisé. 

Quels sont symptômes et dégâts potentiels sur le pot catalytique ?

Quand le catalyseur n’est plus en bon état. Il y a un certain nombre de choses qui doivent attirer l’attention, et qui doivent vous faire réagir. Tout d’abord, vous pouvez sentir que la puissance de votre moteur est changée. C’est-à-dire que votre vitesse maximale baisse de plus en plus. Vous pouvez sentir cela petit à petit, avec le temps les choses sont de pire en pire. Il faut donc se montrer assez attentif, car le changement n’est pas soudain. De plus, les gaz rejetés sont plus nombreux. Et il se peut aussi que vous entendiez un certain bruit quand le voyant lumineux de votre moteur s’allume. Cela veut souvent dire que vous n’allez plus pouvoir sauver le catalyseur. 

Si vous voulez vous assurer de pouvoir sauver votre catalyseur. Vous devez regarder sous la voiture, en utilisant un cric ou un pont élévateur. Ensuite, vous pouvez trouver où se trouve le catalyseur, et donner des petits coups dedans. S’il y a un bruissement métallique. Cela veut dire que des lamelles dans l’intérieur sont cassées, et vous devrez donc le faire remplacer. Mais s’il n’y a aucun bruit, vous allez pouvoir le récupérer en le nettoyant. 

Vous ne devez surtout pas continuer de rouler avec votre voiture si votre catalyseur est cassé. Car vous risquez de rejeter des gaz dangereux dans l’atmosphère, et en plus, vous risquez de faire casser votre moteur. Quand le catalyseur est cassé il passe dans le mode d’urgence. De plus, si vous gardez votre catalyseur cassé. Vous êtes dans une situation d’illégalité puisque vous n’avez pas le droit de rouler en rejetant trop de gaz toxique. Et votre voiture ne passera probablement pas le contrôle technique. 

Faut-il nettoyer le catalyseur ?

Si votre catalyseur ne semble pas casser et qu’un simple nettoyage suffit. Alors vous allez pouvoir procéder comme nous le décrivons. Sachez qu’il utilise des additifs qui sont censés pouvoir nettoyer en profondeur votre catalyseur. Le tout sans le moindre danger puisque ne contenant pas de matière toxique. Mais la plupart du temps leur utilisation est assez douteuse. 

Pour ce qui est des modèles diesel, il y a des nettoyants spécialisés pour les filtres à particule. Mais encore une fois, l’utilisation est très rare et très controversée. 

Mais il y a d’autres alternatives qui vous permettent d’autonettoyer le catalyseur. Pour cela, il vous suffit de rouler au moins 20 km sur l’autoroute. En faisant monter le nombre de tour, c’est-à-dire de rouler vite sans passer à la plus grande vitesse. Cela vous permettra de « décrasser » le catalyseur. Et si vous roulez souvent en ville, alors nous vous conseillons de répéter ce processus plusieurs fois. 

Comment changer de catalyseur

Attention, vous devez savoir que parfois les catalyseurs sont soudés. Alors même s’il est possible de remplacer tout seul, vous devez avoir tous les outils adaptés. Mais c’est plus difficile à changer que les catalyseurs qui sont boulonnés. 

Pour le faire vous aurez besoin d’avoir un mont élévateur. Il faut également une clé à anneau ou d’une clé plate, d’un tournevis à tige hexagonale, de l’huile pénétrante. Et aussi d’un convertisseur de rouille, d’un chiffon, de la graisse à traire ou du lubrifiant. Et des vis adaptées. 

Vous allez devoir mettre votre voiture sur le pont élévateur pour la mettre en hauteur. Ensuite, vous devez regarder au niveau du système d’échappement et le catalyseur. Vous allez devoir comprendre comment il est monté, et repérer les différents câbles qui y sont liés. N’hésitez pas à faire un croquis pour bien mémoriser tout cela. Ensuite, prenez le nouveau catalyseur et assurez-vous que les joints y soient bien fixés. Pensez à lubrifier ces derniers, et ensuite, assurez-vous qu’ils ne tombent plus. 

Ensuite, vous devez retirer tous les connecteurs qui sont liés au catalyseur (sonde, capteurs, etc.). 

Ensuite, vous devez desserrer les vis (sans les retirer entièrement) qui maintiennent le catalyseur. Il se peut qu’elles soient un peu rouillées et qu’elles soient donc difficiles à desserrer. Dans ce cas, vous pouvez utiliser le convertisseur de rouille ou l’huile pénétrante pour régler le problème. Ensuite vous pourrez commencer à desserrer. Pour cela, vous pouvez utiliser une clé plate ou une clé hexagonale. 

Ensuite, vous allez pouvoir dévisser complètement les vis. Tout en tenant bien le catalyseur en place pour éviter que le poids de ce dernier ne l’abîme. Si les vis que vous retirez sont encore en bon état, alors vous allez pouvoir les réutiliser. Sinon, il vous faudra vous en procurer de nouvelles.

Ensuite, vous allez pouvoir nettoyer un peu la zone concernée, et retirer toute la poussière qui a pu s’y fixer. Vous pouvez utiliser une brosse métallique si les saletés sont récalcitrantes. 

Ensuite, vous allez pouvoir tourner le catalyseur de manière à ce que la flèche aille en direction de l’échappement. C’est très important ! 

Vous allez ensuite pouvoir placer votre nouveau catalyseur avec les joints que vous avez fixé aux différents tuyaux. Ensuite, vous allez pouvoir placer les vis, et les serrer les unes après les autres petit à petit. Vous évitez ainsi de créer une tension sur le catalyseur. 

Vous allez ensuite pouvoir insérer les sondes et les capteurs à l’intérieur par les connexions adaptées. 

Pour finir, vous allez pouvoir remettre votre voiture au niveau du sol. Et allumer ensuite le moteur pour vous assurer que les bruits soient normaux. Si tout va bien, alors c’est que vous avez réussi. 

Votre ancien catalyseur est rempli de produits considérés comme précieux. Il ne va pas avec les produits ménagers. Sachez que certaines déchetteries veulent racheter les anciens catalyseurs. Cela vous permettra d’amortir un peu l’achat de votre nouveau catalyseur. Il y a également des sites spécialisés qui vous offrent un prix plutôt intéresssant pour votre ancien pot catalytique.

Changememt du catalyseur : les erreurs possibles

La plupart du temps, il est très facile de changer un catalyseur, mais il arrive toujours que l’on fasse des erreurs, et nous ne sommes jamais à l’abri. 

Si après avoir remplacé votre catalyseur, il se peut que vous remarquiez une alerte au niveau du tableau de bord. C’est parfois dû au fait que les sondes ne sont pas encore adaptées à ce changement, et le problème peut se régler au bout de seulement quelques kilomètres. Si vous ne constatez pas d’autre problème, essayez de rouler quelques kilomètres pour voir si ce problème passe. 

Si c’est le voyant du moteur qui s’allume, alors il se peut qu’il y ait un problème un peu plus grave. Dans ce cas, vous devez vérifier toutes les connexions avec les capteurs. Si vous n’arrivez pas à changer les choses, alors vous devez passer chez le garagiste. 

Si vous constatez des flaques sous la voiture provenant de l’endroit où se trouve le catalyseur. Alors il se peut que les raccords ne soient pas bien serrés. Dans ce cas, vous devez essayer de serrer les vis. Pensez à y jeter un coup d’œil assez régulièrement. 

Pour finir, il se peut que vous perdiez en puissance au niveau du moteur après un changement. Encore une fois, cela peut être lié aux sondes. Dans ce cas, vous devez régler le problème pendant la première conduite. Si ce n’est pas le cas, alors cela veut dire qu’une sonde est peut-être détériorée, ou que c’est le tableau de bord qui a un problème. Il vous faudra alors aller dans un atelier spécialisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *