Le pot catalytique est un élément du véhicule qui peut coûter très cher quand il faut le remplacer. Ainsi, pour éviter d’avoir à dépenser trop d’argent, vous pouvez opter pour une option intermédiaire : nettoyer régulièrement le pot pour que ce dernier ne s’encrasse pas et ne se casse pas. Pour cela, il suffit d’utiliser un produit nettoyant spécialisé. C’est très simple à faire. Même si cela n’est pas toujours efficace, cette solution très économique mérite d’être testée. 

Le rôle du pot catalytique

Le catalyseur permet de transformer les gaz nocifs et toxiques qui s’échappent du moteur en des gaz non toxiques. Il ne faut pas le confondre avec le filtre à particule, qui va seulement retenir un maximum de particules fines pour qu’elles ne soient pas rejetées dans l’air. Le filtre sert donc à récupérer les dépôts de suie pour ne pas la laisser sortir, et brûle cette couche de temps en temps pour s’en débarrasser.

Le pot catalytique obligatoire

Le pot catalytique est obligatoire, car il fait partie de la norme antipollution qui est de mise en Europe. Les premiers à l’avoir utilisé ont été les Allemands. Ce pot catalytique fonctionne avec une sonde à oxygène et des capteurs. 

Composition du pot catalytique

Dans le pot, nous retrouvons une sorte de nid d’abeille qui constitue donc la structure interne. Cela permet d’avoir la plus grande surface possible en contact avec les gaz nocifs pour qu’ils soient le plus possible traités. Et autour de cette structure interne, nous retrouvons une structure externe qui est composée de métaux assez rares et assez coûteux comme le rhodium, le palladium, le radium, etc. Ils permettent de créer la réaction chimique avec les gaz pour les rendre inoffensifs. 

Fonctionnement du pot catalytique

Pour fonctionner correctement, le pot catalytique doit atteindre des températures autour des 400 degrés Celsius. Cela permet d’entraîner les réactions chimiques. 

Gaz émis par le catalyseur

Parmi les gaz qui sont traités, nous retrouvons l’oxyde d’azote, le monoxyde de carbone, et les hydrocarbures. Toutes les transformations se font au même endroit dans le catalyseur, c’est-à-dire dans un seul carter, et de manière simultanée. 

Quand l’oxyde d’azote est traité, il se transforme en azote et en oxygène. Quand le monoxyde de carbone se transforme, il devient de l’oxygène, et du dioxyde de carbone, et quand les hydrocarbures se transforment ils deviennent du dioxyde, de l’eau, et de l’oxygène. 

La sonde à oxygène est indispensable

Pour que le pot catalytique fonctionne correctement, il a besoin d’une sonde à oxygène, qui est aussi appelée la sonde lambda. Elle sert à analyser le taux d’oxygène dans les gaz qui s’échappent, d’ajuster la combustion en fonction de ce taux d’oxygène, et va donc permettre le bon fonctionnement du pot catalytique. 

L’encrassement du pot

Normalement, la sonde à oxygène est en phase de fonctionnement, pour justement éviter la saturation en oxygène. Quand elle ne fonctionne pas correctement, le pot peut s’encrasser. C’est ce qui peut donc arriver dans plusieurs conditions :

  • Quand le moteur fonctionne beaucoup à froid, ce qui va emporter beaucoup de carburant dedans. Dans ce cas, le pot et la sonde ne fonctionnent pas
  • Durant les phases d’accélération pendant lesquelles encore une fois beaucoup de carburant parvient dans le moteur. Dans ce cas, la sonde est débouclée, et elle ce qui va mener à la saturation du pot catalytique
  • Quand la sonde ne fonctionne pas correctement, dans ce cas le catalyseur ne sera pas efficace, et va finir par saturer. 

La plupart du temps, dans de bonnes conditions de fonctionnement, le catalyseur peut tenir sur 100 000 kilomètres. Mais il tiendra beaucoup moins longtemps dans des conditions désavantageuses. 

Diagnostic et dysfonctionnement du pot catalytique

Il est possible que votre pot catalytique soit dans un mauvais état. Dans ce cas, il peut s’agir de plusieurs types de dégradation, et pour les reconnaître vous allez devoir vous concentrer sur les symptômes. 

Si c’est la céramique ou le nid d’abeille du pot qui est détruit, alors vous devriez constater que certains morceaux ont tendance à se détacher de votre pot, ce qui crée un bruit métallique plus ou moins fort au niveau de l’échappement. Vous pouvez aussi constater une perte de puissance dans votre moteur, dû à la présence de morceau obstruant. Dans ce cas, vous allez devoir remplacer complètement votre pot catalytique. 

Il se peut aussi que votre catalyseur soit simplement encrassé. Dans ce cas, vous vous rendrez compte qu’il ne remplit plus vraiment sa fonction, et il est possible que vous voyiez un voyant s’allumer sur votre tableau de bord. De plus, vous sentez une perte de puissance au niveau du moteur. Dans ce cas, votre peau devra être remplacée, mais vous pouvez tenter un nettoyage qui peut s’avérer plus ou moins efficace, et vous permettra de continuer de rouler. 

Utiliser un produit nettoyant

Si vous avez envie de nettoyer votre pot catalytique, alors vous allez pouvoir ajouter un produit de nettoyage. Pour cela, il est bon de demander conseil à un vendeur pour savoir quel produit vous devriez tester sur votre pot catalytique. Une fois que vous avez acheté le produit. Vous allez devoir remplir votre réservoir d’essence à la moitié de sa capacité au moins. Ensuite, vous allez pouvoir ajouter le nettoyant dans le réservoir. Ensuite, avant de reprendre votre voiture pour rouler, il vaut mieux que vous alliez faire tester votre pot catalytique pour vous assurer que les gaz qui sont rejetés ont un niveau correct. 

Ce contrôle vous coûtera environs une trentaine d’euros, et vous permettra de constater l’efficacité ou non de votre nettoyage. 

L’essai longue durée

Une fois que le nettoyage a été effectué, vous allez pouvoir faire un essai de longue durée. Pour cela, nous vous conseillons d’aller rouler sur autoroute, durant au moins une heure de route, et essayer de rouler avec un rapport moteur simple. Essayez d’éviter au maximum les grosses accélérations, et les gros coups de frein. 

Évaluer le nettoyage

Une fois que vous avez fait votre essai de longue durée. Vous allez devoir vous assurer que le nettoyage soit suffisamment efficace, et que votre pot catalytique est de nouveau fonctionnel. Pour cela, vous devez vous assurer que le moteur a retrouvé sa puissance, que l’échappement ne laisse pas s’échapper de la suie, et que les fumées ne sont pas noires. Vous pouvez aussi retourner faire une analyse de votre peau, notamment pour faire analyser les gaz. 

Changer son pot catalytique

Si jamais cela n’a pas fonctionné, et en dernier recours avant de devoir le changer. Vous pouvez toujours aller voir un garage spécialisé qui pourra vous aider à nettoyer correctement le pot catalytique. Le nettoyage professionnel peut coûter entre 50 et 80 euros. 

Et si vous devez faire faire changer votre pot catalytique, vous allez en avoir entre 150 et 800 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *